Ontario

Telus – La Compagnie qui a volé Noël

C'est avec grand regret que votre Comité de négociation vous informe que Telus a décidé de cesser de négocier et a quitté la table de négociation. Au cours des 14 derniers mois, votre Comité s'est présenté à la table, prêt à négocier de bonne foi avec Telus. Dès le départ, notre message a été clair : nous voulions une entente équitable. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant de l’Équipe de gestion de la Compagnie.

Suivant votre vote de soutien de 97% à un mandat de grève, nous avons récemment commencé le processus de Conciliation et les négociations entre les deux parties ont repris. Ainsi, au cours des deux dernières semaines, le Syndicat et la Compagnie ont rencontré la conciliatrice du Service fédéral de médiation et de conciliation (SFMC), Mme Kathy Peters. Nous avons donc repris où nous avions laissé en reprenant les discussions laissées en suspens. Nous continuerons le processus jusqu’à ce que nous obtenions une entente juste et équitable pour vous, les membres.

Nous sommes heureux de vous annoncer que le Syndicat a conclu une entente avec la Compagnie selon laquelle toute personne qui s'est « portée volontaire » pour travailler le 28 décembre 2020, recevra une prime pour les heures de base qui ont été travaillées.

La Section locale 1944 du Syndicat des Métallos est consciente que Telus abuse du langage inscrit à la convention collective en ce qui a trait au temps supplémentaire (TS) obligatoire. En réponse, nous déposons un grief de principe contre la pratique d’imposer des heures supplémentaires obligatoire lorsque les membres ont déjà prévu des vacances. Nous soutenons aussi le dépôt d’un grief quand l’imposition du temps supplémentaire obligatoire viole d’autres provisions du Code canadien du travail.

Comme vous le savez, nous avons déposé une demande de conciliation le 21 octobre dernier. Ainsi, la conciliatrice Kathy Peters du Service fédéral de conciliation et de médiation a été assignée à notre dossier le 3 novembre.

Le processus de conciliation est maintenant commencé et cette étape requiert un minimum de 60 jours.

Nous avons rencontré Kathy Peters pour la première fois le 15 novembre pour examiner les propositions laissées en suspens.

Le 21 octobre dernier, nous avons déposé une demande au Service fédéral de conciliation et nous attendons maintenant de commencer le processus. Ci-dessous, nous avons mis à jour notre position sur la feuille de route des étapes de la négociation d’une convention collective. Le ministre du Travail a nommé Kathy Peters comme conciliatrice ; nous la rencontrons lundi pour fixer des dates afin de poursuivre le processus de négociation. 

Votre Comité de négociation dépose une demande au Service fédéral de conciliation

Plusieurs d’entre vous ont reçu un courriel de Telus hier qui avait comme sujet « Établir de saines limites ». Cette communication mettait de l’avant plan l’importance de revoir et de fixer ses limites personnelles pour un meilleur équilibre. Pourtant, au même moment, Telus tente de négocier directement avec vous, causant inévitablement un stress inutile.

Mise à jour sur les négociations Telus n° 22 - le 21 octobre 2022

Votre Comité de négociation dépose une demande au Service fédéral de conciliation

Plusieurs d’entre vous ont reçu un courriel de Telus hier qui avait comme sujet « Établir de saines limites ». Cette communication mettait de l’avant plan l’importance de revoir et de fixer ses limites personnelles pour un meilleur équilibre. Pourtant, au même moment, Telus tente de négocier directement avec vous, causant inévitablement un stress inutile.

Nous avons rendu disponibles sur notre tableau syndical numérique, plusieurs items numériques ayant pour thématique la négociation, dont, entre autres, plusieurs qui relatent votre soutien à 97% à un mandat de grève.

Mise à jour sur les négociations Telus n° 21 - le 19 octobre 2022